Le Voilier au Ruban Rouge. Proudly created with Wix.com

 

Carnet de Nuit

November 15, 2019

 

Dernière nuit en mer pour cette Transat Jacques Vabre (la prochaine sera dimanche soir car nous repartons vite pour être aux Açores au plus tard le 3 Décembre que je puisse rejoindre le congrès Selectour et y présenter mes aventures et voyages).

 

Et elle est belle et calme cette nuit ce qui veut dire qu'elle sera longue car en plus le vent va passer progressivement vent arrière ce qui va nous obliger à tirer des bords et faire au moins 3 empannages (?).

 

La journée a été cool aussi avec un peu de rangement du bateau pour qu'il soit présentable demain matin ... c'est un peu "va ranger ta chambre on a des invités demain ...". Pour moi tout est relatif et question de contexte ... un bateau bien rangé c'est quand on sait retrouver ce que l'on cherche instantanément ! Et il y a des recoins et des filets et des poches et des sacs ... et mon cerveau a identifié toutes ces cases. Faire un regroupement logique à mon insu ce serait la cata !

 

Par exemple je sais que les poches avec les médocs pour mes bobos sont avec les gamelles de la bouffe, que les dolipranes sont eux avec les briquets et les couteaux et les "Mercalm" le long de l'évier. Je sais que ma tasse à café est dans la baille à bout tribord (à proximité du réchaud) et ma cuillère dans une boite dans l'évier. Mon teeshirt est lui avec le sopalin et les manivelles de winch. Mon téléphone ... euh, lui ça bouge un peu trop ... est généralement derrière le siège de veille ou dans une poche à côté des Fat Boys.  Une seule chose n'est jamais posée quelque part c'est la télécommande du pilote automatique elle est autour du cou de celui qui est de quart.

 

Alors le rangement a surtout constitué à rassembler en un seul endroit le linge sale, a bien éponger toute l'eau de mer des fonds du bateau et à rassembler les restes de bouffe pour calculer l'avitaillement pour le convoyage retour ... Et avec une grande aération pour tout cela ayant pitié de celle ou celui qui ouvrira mon sac de linge sale (et humide !)

 

Cette belle nuit nous allons la passer avec mon pote Kito de Pavant qui est à coté sur son Class40 Made in Midi, ça fait plaisir car on se connait depuis mes débuts en Figaro et c'est le meilleur ! Le talent, la gueule, un sourire qui tue ... La mélancolie et pourtant il a cassé 3 fois sur les 3 derniers Vendée Globe et la dernière c'était super chaud pour lui avec la quille retenue au bateau par le vérin (oui celui-là même qui nous tourmente). 

 

Et nous allons la passer avec nos amis les focs J1 et J3 qui se partagent le pont avant. Afin de bien descendre dans le vent nous avons écarté le J1 avec un Jockey Pull, mais ça ne remplace pas un spi ou un gennaker ... snif ...

On avance à 10 nœuds tout de même mais pas exactement sur la route directe ...

 

J'ai aussi fait la Job List qui va nous occuper jusqu'au départ de Dimanche ... Une bonne révision s'impose et je suis curieux de voir si des choses se sont usées dans le mât car une TransatJV c'est un sixième de VG ! Donc avec le retour par la mer je vais faire l'équivalent d'un tier de tour du monde et il faudra si j'ai la chance d'y aller que la préparation du bateau et la maintenance en mer permette de faire 3 fois cela sans escale ni assistance ... pas évident quand j'entends les poulies qui grincent et les chariots de rail d'écoute qui cahotent ...

 

Mon dos continue de me chauffer, la douleur se déplace et il faut que j'adapte mes gestes, c'est mauvais pour les convoyeurs car je vais déléguer un max les moments intenses à la colonne de winch !!

 

Pour la deuxième soirée (je sais, je passe de l'exocet au cachalot) nous avons eu droit à un super coucher de soleil et la nuit dernière le lever de lune était aussi incroyable. Venez au Brésil, c'est le kif ! La mer est sans vagues et entre les bateaux des pêcheurs de lune et l'éclat du plancton phosphorescent nous pouvons apercevoir la poésie d'une plateforme Petrobras ... !!! NON !!! 

 

Sur l'autre bord il y a Kito alors je reste concentré sur mon pote. J'aimerais qu'en regardant mes yeux vous puissiez lire autant d'aventures de mer que dans les siens. Une Transat, un Vendée c'est juste une parenthèse un moment sans pudeur où on se redécouvre et où tout compte, chaque geste, chaque regard, chaque pensée a un vrai sens car rien ne vient faire écran entre ce que l'on est et ce qui vous arrive en masse dans tous vos sens et sentiments.

 

J'ai retrouvé la vraie trouille, la peur authentique et instantanée (pas celle devant un film ou les chaines d'info en continue) et la capacité à faire face et les décisions à prendre en quelques secondes (bonnes ou mauvaises).

J'ai retrouvé aussi les choix à faire, non pas dans la carte du restau mais dans la dose de risque qu'on est prêt à prendre que ce soit des risques matériels ou des risques de performance (là, on a joué et perdu c'est clair !) 

J'ai aussi retrouvé les bases ... manger quand on a faim, dormir quand on est fatigué c'est tout con mais c'est le bon rythme, pas celui dicté par son emploi du temps ...

J'ai aussi retrouvé la douleur physique, non pas une rage de dents ou une gastro mais la juste récompense d'un pied mal posé, d'une tête pas assez baissée ... ce sont des douleurs "reptiliennes" celles d'origine et qui ne font pas vraiment mal ou plutôt que l'on intègre, je ne sais pas si cela a été déjà étudié (sûrement) mais en mer (en tout cas en course, quand on tire un peu sur la machine) on est dur au mal, on se fait des bobos partout et ... même pas mal ! et je suis sûr que demain après la douche dans la chambre d'hôtel je vais me jeter sur le doliprane !!!

 

Bon bref c'est toujours une expérience ces courses au large et la nature humaine doit être un peu maso.

 

Aller, je vous laisse, demain sera normalement jour de fête et enfin de Caïpi !!!

 

Je vous embrasse

Erik 

Please reload

Le programme,
4 ANNÉES POUR COURIR LE MONDE

Départ de la Transat Jacques Vabre

October 27, 2019

1/10
Please reload

Actualités

November 18, 2019

November 15, 2019

November 12, 2019

November 12, 2019

November 11, 2019

November 9, 2019

November 9, 2019

Please reload