Le Voilier au Ruban Rouge. Proudly created with Wix.com

 

Pas terrible, mais j'apprends ...

November 6, 2019

 

A force d'être routé de terre en trimaran multi 50 (le support de mes courses de 2010 à 2016 on perd les bons réflexes et surtout il faut adapter sa stratégie, la remettre en cause plus fondamentalement.

 

Dans la descente vers les Canaries on s'est focalisé sur la naissance de l'anticyclone devant Gibraltar et on n'a pas imaginé une seconde qu'il y avait mieux à faire à repartir dans l'ouest au sud de l'Espagne.

 

Résultat, on essaye de passer à l'est depuis 5 jours en espérant un retour gagnant mais on est sur le bord du facteur et à un moment il faut se recentrer (vers l'ouest). Le souci c'est que plus on insiste à l'est plus le retour vers l'ouest sera long et douloureux. En régate de dériveur on savait que de temps en temps il faut accepter de croiser derrière si on n'est pas sur le bon côté. Ici c'est pareil sauf que la sentence est lourde. 

 

On aurait pu encore se recentrer au nord des îles du Cap Vert et passer derrière Miranda mais on a préféré insister à l'est des îles et maintenant le retour va nous mettre 150 milles derrière ce qui va être compliqué à reprendre ensuite sauf joli passage du pot au noir, et on y croit.

 

Tolga nous cale chaque jour le point d'entrée qui évolue pas mal et on tâchera de le viser quand on empannera demain.

 

Tout ceci c'est de l'expérience engrangée et donc des leçons pour la suite mais sur le moment ça pique un peu et là c'est désagréable.

 

La nature qui nous entoure, a par contre repris de belles couleurs argentées avec des vols d'exocets et les oiseaux qui patrouillent autour du bateau pour repérer leur déjeuner.

Nous pêchons aussi involontairement et imaginons de remplacer le citron vert par de la sauce soja et se mettre aux sashimis. Va falloir beaucoup de soja car c'est un concentré d'iode ces poissons perdus (référence aux enfants perdus de Peter Pan pour ceux qui ne lisent qu'au premier degré ;-)).

 

Oui, j'ai fait shampoing ce matin avec le savon Outdoor de DECATH. Ca a moussé 2 secondes à l'eau de mer puis a un peu pris en masse, j'ai dû faire un rinçage au peigne !!

Et comme toujours quand on se met une tenue propre et sèche on se prend une bonne vague ...

 

J'ai oublié hier Elton John dans la Play List, dès que j'ai un coup de mou je passe Rocket Man !

 

Bon aller, on va continuer de réfléchir à l'abordage du pot au noir et dès que le vent sera passé sous les 20 nœuds on ira mettre le grand spi pour au moins revenir à 100% du potentiel du bateau, ce qui n'est plus le cas depuis la sortie de route et la déchirure du petit gennak.

 

Un dernier mot pour votre soutien, il me reste 1 saucisson et un chorizo mais plus que 4 tartines de pain ... et fini les Caprices de toute manière avec la température tropicale il n'aurait pas tenu plus longtemps ... 

 

Demain on repart bâbord amure vers le sud ... ca va faire du bien au moral.

 

Merci toujours de vos messages d'encouragement que ce soit les fidèles ou les nouveaux qui feront bientôt partie des premiers !

 

Prenez soin de vous ... et des autres !

Erik  

Please reload

Le programme,
4 ANNÉES POUR COURIR LE MONDE

Départ de la Transat Jacques Vabre

October 27, 2019

1/10
Please reload

Actualités

November 15, 2019

November 12, 2019

November 12, 2019

November 11, 2019

November 9, 2019

November 9, 2019

Please reload