Le Voilier au Ruban Rouge. Proudly created with Wix.com

 

La sérénité approche...

November 18, 2018

 

 

J'ai pu tester le départ au lof sous spi aujourd'hui, une rafale en travers et le pilote n'a pas pu récupérer alors on s'est mis sur la tranche avec le spi en vrac... Mais c'est reparti super facile sans que le pilote décroche et sans trop laisser faseyer le spi et donc pas de bobo (finalement ça le fait ! :-). Mais bon, avec les grains qui rentrent ce soir et le vent fichier qui va monter à 20 noeuds (c'est le vent à 10 mètres de haut or mon spi et ma GV culminent à 30 mètres, alors il y a "un peu" plus de pression). Je viens de ranger sagement et de dérouler J1 et J3 pour la nuit et sans doute plus.

 

Je suis sur un bord de recalage au sud jusqu'à demain et ensuite on enverra un long bord vers l'ouest pour se rapprocher de la Guadeloupe. Il faudra que je tire ensuite encore au moins un bord mais on approchera !

 

J'ai fait empannage et chaussettage de spi dans plus de 20 noeuds et ça passe assez bien maintenant. Le retour à la colonne de winch pour descendre la chaussette est efficace et rapide. Par-contre empanner le bazar ensuite est un peu longuet, il faut mettre des rabans sur l'amure pour ne pas qu'elle prenne l'eau, tout passer devant l’étai de J1... mieux vaut être bien attaché car c'est de l'équilibrisme tout à l’avant du canote.

 

Donc je commence à maitriser les manoeuvres dans les conditions limites et la sérénité me gagne (tout) doucement, mon apprentissage de l'Imoca se complète tranquillement mais je ne vais pas pour autant monter la barre, car le bateau doit pouvoir naviguer à nouveau à 100% à la fin du mois pour qu'on le ramène à la Rochelle

 

Je ne crois pas vous avoir encore parlé de ma vie à bord... autant vous dire que les premiers jours ont été chaotiques car il fallait gérer les trois dépressions avec le stress, l'humidité, la fatigue qui vont avec... Je n'ai pas quitté ma tenue polaire, cirée et chaussettes étanches pendant toute la période, y compris pour me reposer sur mon Fatboy. Je n'ai rien mangé de chaud pendant un moment et de toute manière j'étais sous Mercalm... Depuis mon hygiène de vie s'est largement améliorée !!

 

En fait pour manger je me cale sur le fuseau horaire local : céréales au lever du soleil (sans doute mon meilleur moment quotidien avec le spectacle sur l'arrière du bateau et des teintes rosées rouges oranges différentes chaque matin, et puis on a survécu à une nuit de plus ! Vers midi c'est le repas principal à base de plat cuisiné ou de riz précuit et une pomme pote. Premier café l'après-midi avec deux petits gâteaux Gerblé (ceux avec des éclats de raisin sec) et diner avec nouille chinoise et un bout de saucisson (astuce pour changer le gout des pâtes, au lieu de mettre l'assaisonnement chinois, ou en plus, mettre un sachet de soupe instantanée comme ça, ça fait des légumes !) Ensuite pour la nuit, deux Capuccino et deux paquets de gâteaux à disposition dans le lounge

J'avais prévu 15 jours, ça va en faire 17 ou 18 mais comme j'ai sauté les premiers jours, je suis large !

 

Voilà demain je vous raconte l’histoire du super savon artisanal qui veut pas mousser et même pas fondre un peu dans l'eau de mer, ou alors faut voir si je fais chauffer l'eau de la douche

 

J'espère que vous avez tous aussi une bonne hygiène de vie, en tout cas moi, ça fait 13 jours sans une goutte d'alcool

 

Amitiés d'un joli désert remuant peuplé de poissons qui volent
Erik

Please reload

Le programme,
4 ANNÉES POUR COURIR LE MONDE

Départ de la Transat Jacques Vabre

October 27, 2019

1/10
Please reload

Actualités

November 18, 2019

November 15, 2019

November 12, 2019

November 12, 2019

November 11, 2019

November 9, 2019

November 9, 2019

Please reload