Le Voilier au Ruban Rouge. Proudly created with Wix.com

 

J'aurais bien voulu…

November 14, 2018

 

Apres une nuit parfois tendue dans les grains ou chargé de toute sa toile le bateau se plante dans la vague qui le précède (après c'est Versailles et ses grandes eaux dans le cockpit).

 

Je me suis mis dès l'aube (encore vers 8 heures en France métropolitaine mais je commence à me décaler à l'ouest) à prendre un ris et préparer le Gennaker (le vent est autour de 20 noeuds et pas de grains en vue). Je mets les écoutes, sors la voile et vais l'accrocher à son emmagasineur à la proue. Ben non, quand j'ai enlevé l'axe de l'emmagasineur j'ai vu qu'il sortait complètement et qu'il manquait une pièce pour le caler…  Je ne sais pas si je l'ai perdue lors de la manip ou si elle était déjà manquante.

 

C'est un endroit très exposé du bateau mais normalement ça ne bouge jamais ces bagues-là.

 

Bref pas d'emmagasineur, pas de gennak et j'ai tout remis dans la soute.
Si le vent baisse sur la fin je pourrais toujours bricoler pour envoyer le grand spi mais rien qui nécessite de se dérouler/enrouler

 

Alors j'ai enlevé le ris et remis J1+J3 pour essayer de continuer à ne pas trop perdre sur Cali et garder mes distances avec Ariel 2.

Coté bateau, j'ai un nouveau bruit. En plus des safrans qui craquent, des barres de flèche tribord qui crissent, j'ai le vérin quand il pousse fort sur les safrans qui génère des légers craquouillement. Faut dire que la force est impressionnante. Quand à la barre il faut faire abattre le bateau et qu'il pousse au vent en appui sur la GV, c'est quasi impossible et si il y a une abattée sur une vague, impossible aussi de la contrarier tellement les safrans encaissent de pression.

 

Je suis donc allé explorer la soute arrière à la recherche de fissures ou autre mais n'ai rien trouvé, je vais continuer de surveiller avec mes oreilles.

 

Les oreilles aussi bien pour l'auditif et l'identification de bruits nouveaux/anormaux que pour l'équilibre et les variations d'assiette, sont le meilleur outil du marin. Et je ne vous parle pas de la musique pour s'éloigner un peu des soucis du quotidien transatlantique.

 

Ma première pêche aussi ce matin, trois beaux Exocets ont atterri dans le cockpit, ça a toujours une drôle de tronche ces poissons volants et on les repère aussi à l'odeur tellement ils sentent fort l'iode…

 

Au niveau trajectoire je vais continuer encore ce bord d'ouest qui est près de l'orthodromie et mon but vu que je vais pas très vite, est de faire le moins de route possible.

 

Mais faudra refaire un peu de sud à un moment ou un autre...

J'ai à nouveau une pioche blanquette pour ce soir ça va être bien pour le moral car j'ai un petit coup de mou. Il reste encore un paquet de milles et juste jouer à ne pas trop perdre n'est pas mon truc.

 

Maintenant, il y a du vent et il va y avoir des grains donc pas de bêtise non plus !!

 

Et je ne vais pas me plaindre avec la vue que j'ai autour de moi et espère pas trop de nuages cette nuit pour être éclairé par la voie lactée

 

Merci pour vos messages d'encouragement, Fabienne me fait une compil tous les soirs et petite question : quelle est cette étoile ou planète qui brille beaucoup plus fort que les autres, est très basse sur l'horizon et à l'Est de là où je me trouve ?

 

Merci et à demain
Erik, vers un monde sans sida

Please reload

Le programme,
4 ANNÉES POUR COURIR LE MONDE

Départ de la Transat Jacques Vabre

October 27, 2019

1/10
Please reload

Actualités

November 15, 2019

November 12, 2019

November 12, 2019

November 11, 2019

November 9, 2019

November 9, 2019

Please reload